La fiscalité à l’ile Maurice

L'ile Maurice : une politique fiscale attrayante

Sans être considéré comme un paradis fiscal, l'ile Maurice est considérée comme une place financière intéressante et optimisée, aux antipodes des enfers fiscaux européens. Depuis l'ouverture aux investisseurs étrangers en 2002 à travers les différentes modèles d'investissement à l'ile Maurice , les taux d’imposition ont été on ne peut plus simplifié avec un taux fixe et unique de 15 %.

Les différents impôt soumis au taux unique

  • Impôt sur le revenu : 15 %
  • Impôt sur les sociétés : 15 %
  • Taxe sur la Valeur Ajoutée (VAT) : 15%

Notez qu'un revenu ne peut être imposé qu'une seule fois. Ainsi, si vous avez perçu 10 000 € en tant que professionnel (IS), c'est même 10 000 € ne seront pas à nouveau taxé de 15 % lorsqu'ils seront perçus à titre personnel (IR).

Dans le cas de l'utilisation de société à Maurice comme société offshore, c'est à dire sans transaction financière locale, l'impôt sur les sociétés varie de 3 à 15 % selon le statut juridique de la société.

Les français font partie des premiers investisseurs à Maurice

Les français occupent une place importante en tant qu'investisseur à Maurice, mais également les Indiens, les anglais, les allemands, les sud africains et les américains. Maurice est une place très intéressante, d'une part par la compétence des ses habitants parfaitement bilingue français / anglais, voire polyglotte mais également par ses accords de non double imposition.

Les accords de non double imposition

La république de Maurice a signé de nombreux accords de non double imposition avec plusieurs dont la France, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Afrique du Sud, l'Inde, ... De ce fait, un ressortissant étranger résidant à Maurice ou une société domicilié à Maurice, ne peut se voir taxer deux fois les mêmes revenus.

Ses avantages fiscaux peuvent être encore optimisés en faisant appel à un fiscaliste local avec lequel nous pouvons vous mettre en relation.